spinner

Val-d’Or pleure le décès d’une grande Valdorienne

Val-d’Or, 7 décembre 2018 - C’est avec une profonde tristesse que la Ville de Val-d’Or apprenait hier le décès de Madame Yolette Lévy, qui fut conseillère municipale de 1996 à 2009.

yolette_levy2003.JPG (617 KB)

Celle qui est toujours demeurée fière de ses racines haïtiennes en est pourtant venue à incarner une façon d’être Valdorienne, voire le meilleur de ce que Val-d’Or a à offrir : la solidarité, la compassion, la joie de vivre, l’ouverture, la détermination ou encore le sens de la communauté.

C’est en 1969 qu’elle s’installe ici, alors qu’elle devient, en compagnie de son mari, enseignante. Elle fera d’ailleurs partie de la toute première vague d’enseignants de la polyvalente Le Carrefour, à l’automne 1971. Dès l’année suivante s’amorce son parcours de syndicaliste, qui la mènera jusqu’à la présidence du Syndicat de l’enseignement de l’Ungava et de l’Abitibi-Témiscamingue.

Solidement engagée dans les mouvements communautaire et féministe, elle se lance en politique municipale en 1996. Elle sera réélue en 2000, 2001 et 2005. Pendant son passage à l’hôtel de ville, elle a contribué activement à la révision de la politique familiale, la mise en place du service de transport en commun Taxibus, le déploiement de Val-d’Or ville en santé, la création de l’activité Val-d’Or s’endimanche (devenue depuis Val-d’Or s’embellit), en plus de prendre la défense des organismes communautaires et de soutenir le développement culturel de mille et une façons.

Son rayon d’action a dépassé les frontières de Val-d’Or pour s’étendre à toute la région d’Abitibi-Témiscamingue, voire au Québec : en effet, elle fut entre autres membre du Conseil de la santé et du bien-être du Québec au début des années 2000, et a siégé de nombreuses années au sein du conseil d’administration du Réseau québécois des villes et villages en santé. C’est d’ailleurs en grande partie grâce à elle si le colloque 2014 du Réseau s’est tenu à Val-d’Or, attirant, malgré l’éloignement par rapport aux lieux où il se tenait habituellement, un nombre record de participants.

Le maire de Val-d’Or, monsieur Pierre Corbeil :

« Le conseil municipal et les employés de la Ville de Val-d’Or se joignent à moi pour saluer l’œuvre de cette grande Valdorienne. Nos pensées les plus sincères accompagnent sa famille, ses proches et amis ainsi que les nombreuses personnes qui ont bénéficié des implications de Madame Yolette Lévy, soit une très vaste majorité de la population valdorienne. »

Le drapeau de la Ville flottant sur l’hôtel de ville a été mis en berne le 7 décembre, et le demeurera jusqu’au jour des funérailles de Madame Lévy. Par ailleurs, une minute de silence sera observée à la mémoire de Yolette Lévy à l’occasion de la prochaine séance du conseil municipal, le lundi 17 décembre prochain.