spinner

Déclaration de Val-d'Or


Le 15 décembre 2015, la Ville de Val-d’Or scellait une nouvelle alliance avec ses partenaires et voisins des Premiers Peuples.

Ce document se veut un engagement des parties prenantes à collaborer à leur mieux-être mutuel dans la paix et la bonne entente.

C’est en présence du Grand chef de la Nation Crie, Matthew Coon Come, de la cheffe du Conseil de la Nation Anishnabe du Lac Simon, Salomée McKenzie, de la cheffe de la Nation Anicinape de Kitcisakik, Adrienne Anishinapéo, et du chef du Conseil de la Première Nation Abitibiwinni de Pikogan, David Kistabish, que le maire de Val-d’Or, Pierre Corbeil, a paraphé la Déclaration de Val-d’Or.

Cette déclaration réunit ses signataires dans leurs efforts conjoints pour contrer la violence, le racisme et la discrimination, mais aussi pour favoriser les échanges culturels, sociaux et économiques. « Nous entretenions déjà de bonnes relations avec nos voisins des Premiers Peuples, explique le maire de Val-d’Or, Pierre Corbeil. La signature historique de cette déclaration représente pour nous l’occasion de sceller une nouvelle alliance qui nous permettra de continuer à bâtir des liens solides, dans le respect et l’amitié. »

Les signataires s’engagent en outre travailler activement à la bonne entente entre les nations, d’une part en mobilisant les composantes de leurs communautés respectives, et d’autre part en invitant leurs vis-à-vis des autres municipalités et des autres communautés autochtones du Québec, mais aussi les gouvernements provincial et fédéral, à adhérer aux objectifs de la Déclaration de Val-d’Or.

« Les événements des dernières semaines* nous ont permis de réfléchir à des solutions concrètes pour rapprocher nos peuples. Je suis très heureux de signer cette déclaration, qui fera souffler un vent de changement bénéfique à toutes et à tous et, j’en suis persuadé, qui saura inspirer d’autres municipalités du Québec», déclare le maire Pierre Corbeil.

 

*Diffusion d'un reportage de l'émission Enquête en octobre 2015 présentant des témoignages de femmes autochtones au sujet d'abus et d'intimidation de la part de certains policiers.

Lutte au racisme et à la discrimination

Le 18 janvier 2016, le conseil municipal nommait par voie de résolution les membres du comité qui aura le mandat d’élaborer un plan d’action afin de lutter contre le racisme et la discrimination à Val-d’Or, conformément à l’engagement pris par la Ville en adhérant à la Coalition canadienne des municipalités contre le racisme et la discrimination. Cette coalition est une initiative de l’Organisation des Nations Unies pour la science, l’éducation et la culture (UNESCO).

Ont donc été nommés membres du comité:

  • Sylvie Hébert, conseillère municipale
  • Sylvain Plouffe (Centre intégré de santé et de services sociaux)
  • Johanne Fournier (Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois)
  • Mary Louise Rodgers (École Golden Valley)
  • Sharon Hunter (Centre d’amitié autochtone)
  • Janet Mark, Frédérique Cornellier, Doris St-Pierre et Habib Sylla (citoyens)
  • Paul-Antoine Martel, animateur à la vie rurale et communautaire et coordonnateur du comité.

Pour informations : paul-antoine.martel@ville.valdor.qc.ca ou 819 824-9613, poste 2247

Sur la Coalition: unesco.ca

Photos

image call to action

Conseil municipal

En savoir plus
image call to action

Politiques

En savoir plus